Management de transition : quand y recourir ?

Management de transition

Le management de transition ou “interim-management” émerge dans les Pays-Bas vers les années 1970. Cet outil managérial s’exporte timidement en France en 1980 et connaît ensuite une véritable ascension à partir des années 2000. Si la profession a souffert d’une mauvaise réputation à ses débuts, elle s’est aujourd’hui structurée pour diversifier ses champs d’intervention.

Quel est le rôle d’un interim-manager ?

Le management de transition consiste à accompagner de manière ponctuelle une entreprise qui vit une phase de transformation. Il intervient sur différents types de missions :

  • Conduite de projets : lancement d’un nouveau produit, service ou activité…
  • Situation de crise : plan social, fermeture du site…
  • Management de relais : remplacement temporaire d’un dirigeant…
  • Gestion du changement : fusion-acquisition, cession, réorganisation d’un service…

À la différence d’un consultant externe, le rôle de l’interim-manager est opérationnel au sein de l’entreprise. Les objectifs sont définis en amont, il doit ainsi mener des actions concrètes avec des résultats tangibles.
Souvent positionné sur des postes de direction, son expertise l’amène à occuper des fonctions stratégiques : finance, direction générale, direction d’usine, ressources humaines, marketing, juridique…
Il répond, en général, à des situations urgentes et provisoires, ses missions peuvent ainsi durer quelques mois jusqu’à 2 ans environ. La conduite du changement et le management de relais représentent la majorité de ses activités.

Quels avantages pour l’entreprise ?

L’entreprise ne possède pas toujours les compétences en interne, ni le temps, pour répondre à un contexte particulier. De ce fait, collaborer avec un manager de transition lui offre de nombreux avantages :

  • Réactivité : la mission peut commencer très rapidement.
  • Regard neuf : un professionnel externe permet d’apporter une vision objective et indépendante, sans conflit d’intérêts.
  • Résultats concrets : au-delà de son rôle de conseil, le manager doit réaliser les objectifs fixés, grâce à des solutions opérationnelles.
  • Rentabilité : une maîtrise des coûts assurée par une mission budgétée sur un temps donné.

Faire appel à un management de transition permet à l’entreprise d’apporter une réponse imminente, efficace et flexible à sa problématique. Les cabinets de management ont un vivier de candidats hautement qualifiés pour palier à ces demandes. Il s’agit de profils cadres ayant déjà exercé des postes en management, en PME ou en multinationale avec, un domaine d’expertise.

Le profil de l’interim-manager

C’est une personne expérimentée qui a occupé des postes de directions pendant de nombreuses années. Profil généraliste ou spécifique, il doit être opérationnel rapidement pour répondre aux besoins de l’entreprise.
Plusieurs qualités sont indispensables à la réussite de ses missions :

  • Capacité d’adaptation : il est confronté à des environnements variés (contexte, culture de l’entreprise, secteur d’activité…).
  • Réactivité : disponible dans l’immédiat, il répond à une problématique donnée sur un temps réduit.
  • Résistance au stress : il sait gérer la pression face aux situations d’urgence.
  • Leadership : bon communicant et charismatique, il sait fédérer les équipes.
  • Être à l’écoute : son ouverture d’esprit lui permet de mieux appréhender ses fonctions.
  • Neutralité : il exécute ses missions sans parti pris et avec un certain recul.
  • Expérience : il met au profit de l’entreprise tout son savoir-faire et assure la transmission de compétences à ses équipes.
  • Culture du résultat : il mène des actions concrètes et efficaces.

Les cabinets de management permettent de trouver le candidat qui sera en adéquation avec les projets de l’entreprise.

Comment fonctionne les cabinets de management de transition ?

Pour recruter des managers, on distingue 3 acteurs principaux :

  • les cabinets de management de transition spécialisés ;
  • les cabinets RH (ressources humaines) ;
  • les plateformes digitales qui mettent en relation managers et entreprises.

L’interim-manager s’inscrit comme un partenaire-clé de l’entreprise, par conséquent, le recrutement doit suivre une méthodologie précise :

  1. Diagnostic de la situation de l’entreprise : déterminer les enjeux, le contexte et les objectifs à atteindre.
  2. Recrutement du manager : sélection et choix du candidat.
  3. Élaboration du plan d’actions : proposer des axes de travail en adéquation avec la problématique rencontrée.
  4. Suivi de l’avancement des missions : indicateurs de performance, suivi hebdomadaire ou mensuel…
  5. Livraison de la mission : rapports écrits de fin de mission, transmission des compétences…

Ce process permet de trouver le profil idéal pour l’entreprise et garantit la réussite des missions.
Grâce à ses aptitudes humaines et techniques, les interim-managers sont de véritables alliés pour l’entreprise. Bien qu’ils interviennent plus fréquemment dans les grandes entreprises, la profession se développe également au sein des PME, ETI (entreprise à taille intermédiaire) et start-ups.


Se sevrer du tabac grâce à la vape, est-ce possible ?
Comment mieux comprendre les différents types de personnalité qui vous entourent ?