En forme et en bonne santé grâce au yoga

Créé en Inde il y a plus de cinq mille ans, le yoga mêle disciplines physiques et mentales. Avec ses innombrables bienfaits pour le corps, cette pratique fait de plus en plus d’adeptes, parmi les personnes célèbres ou anonymes, et est actuellement présente dans de nombreuses salles de sport à travers le Brésil. Son succès est dû à l’union de sa propre philosophie et d’une gymnastique singulière, qui fait que ses pratiquants prennent soin de leur corps et de leur esprit de manière efficace.

Membre de ce monde zen, le professeur de yoga du Centre des puits de chaudières, Stefan Buger, exalte l’utilisation de cette modalité comme moyen de maintenir la forme physique et mentale. « Il est tout aussi important de faire travailler son corps que de prendre soin de son cerveau. C’est la seule façon d’être complètement rétabli », explique-t-il.

Selon lui, les exercices contribuent directement à l’obtention d’une qualité de vie. C’est parce que l’objectif principal du yoga est de rendre le pratiquant conscient de son corps. Nous travaillons pour que cette sagesse et ces bienfaits soient transférés dans le quotidien, procurant ainsi du bien-être », déclare M. Buger.

Qu’est-ce que c’est ?

Le yoga est la pratique d’un ensemble de postures et d’exercices de respiration qui vise à apporter un bien-être physique et mental. Cet ancien art de vivre tel qu’il est expliqué dans les textes se révèle comme un chemin initiatique qui transcende la discipline physique. On trouve les premières références sur le yoga dans les yoga Sutra de Patanjali écrit environ 200 ans avant notre ère. Dans cet ouvrage on comprend le fondement de la philosophie du yoga et son application possible dans toutes les sphères de notre vie.

La pratique du yoga

Et le corps vous remercie. Souplesse, force et tonus musculaire sont les principaux changements apportés par la pratique du yoga. De plus, la résistance à la douleur augmente considérablement. En outre, les exercices apprennent à leurs pratiquants à respirer de la bonne manière, en utilisant toute la capacité des poumons, ce qui permet de contrôler le sang et le système nerveux, de réduire l’anxiété et de procurer détente et concentration. Et ceux qui choisissent cette activité réduisent également le cholestérol, la pression sanguine et améliorent la circulation cardiovasculaire, ce qui peut même conduire à l’inversion de l’épaississement des artères.

Le yoga est gratuit pour tous, car il n’y a pas de limites. « En cas de grossesse ou de problèmes de santé, comme l’hypertension artérielle, la pratique doit être adaptée à un travail plus doux. Dans le cas d’une grossesse, après les trois premiers mois », précise le Buger. Après cette période, tant que la femme enceinte dispose d’une autorisation médicale, la pratique est recommandée, car elle assure la mobilité de la mère. Et les personnes âgées peuvent aussi s’y mettre, si elles sont en bonne santé. « Si le pratiquant ressent des difficultés à effectuer une certaine position, l’enseignant peut la changer sans que cela ne pose de problème ni ne diminue l’efficacité de la pratique ou ne modifie les résultats », précise l’enseignant. L’important est de faire travailler le corps et l’esprit, quel que soit l’âge.

Les différents types de yoga

Il existe plusieurs styles de yoga et chacun met l’accent sur un aspect spécifique de cette pratique.

  • Il y a des yogas dynamiques dans lesquels l’enchaînement des postures se fait au rythme de la respiration tel que l’ashtanga et le vinyasa, dans ces cours plutôt physiques tout en assouplissant et renforçant le corps, on améliore le système cardio-vasculaire.
  • L’Iyengar qui est un yoga plus statique met l’accent sur l’alignement du corps, ici on prend le temps de disséquer chacun des asanas, on développe la compréhension de notre corps.
  • Le Hatha yoga est un yoga doux aisément pratiqué par des personnes plus âgées.

Il est important de trouver le style de yoga qui nous convient le mieux, cela dépend beaucoup de notre potentiel. Il est préférable, pour bénéficier des bienfaits des yogas dynamiques, d’être en bonne santé générale et d’avoir une certaine condition physique, sinon il devient difficile de suivre le rythme, ce qui génère un risque de blessures. Pour ceux qui ont des problèmes de dos et qui ne sont pas sportifs il faut se tourner vers un yoga moins dynamique ou l’on prend le temps de bien expliquer les postures comme l’Iyengar et le hatha.

Les bienfaits du yoga

Aujourd’hui quand on parle de yoga on parle surtout de la pratique des asanas et du pranayama, c’est à dire les postures qui visent à assouplir et renforcer le corps et les exercices de respiration qui régulent le flux d’énergie vitale. Le yoga apporte un grand nombre de bienfaits physiques notamment l’assouplissement des muscles (les postures de yoga sont variées pour étirer l’ensemble des grands groupes musculaires). Certaines postures aident au renforcement musculaire en douceur, d’autres font plutôt travailler l’équilibre.

Avec une pratique régulière on peut corriger des erreurs de posture développées tout au long de notre vie ce qui atténue grandement les problèmes de dos chroniques. Une étude réalisée par l’Université du temple a montré que la pratique du yoga Iyengar améliore l’équilibre chez les femmes de plus de 65 ans.

Le yoga participe à la réduction du stress. Pendant la séance l’attention est entièrement dirigée sur le corps et la respiration, on est dans « l’ici et maintenant », ce qui est une forme de méditation. Une étude de l’Université de Boston a montré que le yoga était efficace pour soulager l’anxiété.

Améliorer sa souplesse

« La pratique du yoga au travers de postures permet d’améliorer l’élasticité des muscles : leur force oui mais surtout leur souplesse ». En enchaînant les différents mouvements (du chien tête en bas au chaturanga), on découvre qu’il est possible d’acquérir cette qualité jusqu’à lors inexistante ou alors de l’améliorer. L’expert yogi ajoute : « c’est là une chose essentielle pour se tenir au quotidien et réduire des douleurs apparentes ou éviter leurs apparitions ». À vous les paumes de main collées au sol jambes tendues !

Améliorer sa concentration et sa mémoire

La concentration s’améliore au fur et à mesure des séances. On déplace la concentration de notre esprit sur quelque chose de plus agréable pour lui, quelque chose de plus doux et qui nous aide juste à vivre l’instant présent. Pratiquer le yoga, c’est aussi s’accorder un temps pour soi, sans son téléphone, sans avoir à répondre au monde extérieur. À la fois, on s’en remet au professeur, qui guide le cours, et on explore ses mouvements et ses sensations ». Mais ce n’est pas tout, le yoga améliorerait significativement la mémoire visuelle et spatiale.

Avoir un sommeil de meilleure qualité

Chaque type de yoga peut avoir ses bénéfices pour votre corps. Et il en existe un qui améliore en particulier votre qualité de sommeil. Le yoga Nidra est en effet une puissante technique de relaxation qui permet de se débarrasser de toutes les contrariétés physiques et psychiques. Entre deux états de conscience (ni vraiment endormi, ni vraiment éveillé), on apprend à relâcher tous nos muscles pour rentrer plus facilement dans une phase de sommeil. À tester pour les insomniaques !

Avoir davantage confiance en soi

La tête haute en toutes situations ! Faire du yoga vous permet de vous sentir fière de vous. En réussissant des postures plus ou moins difficiles, vous ressentirez une véritable satisfaction : vous êtes capable de faire davantage que ce que vous pensiez ! Au quotidien, ce sentiment vous suivra pour voir redonner confiance dans des situations plus « banales ». Le travail sur la respiration peut également vous aider à rebooster votre ego en douceur.

Postures de yoga à faire chez soi

Quand on pratique chez soi le mieux est de faire des postures simples pour ne pas se blesser comme par exemple :

  • Sur le tapis on est invité à prendre le temps d’écouter le corps, l’attention est constamment ramenée vers le souffle, on développe sa capacité de concentration. Par exemple dans les exercices d’équilibre toute notre attention est requise pour maintenir la posture.
  • Le triangle (trikonasana) : tenez-vous debout les pieds joints, faites un pas en avant avec le pied droit, posez la main droite sur votre cheville droite et montez le bras gauche dans le ciel, essayez de garder le buste aligné avec la jambe droite. Faites la même chose de l’autre côté.
  • La posture de l’enfant (balasana) qui est excellente pour soulager les tensions au niveau des lombaires : mettez-vous à genoux, les pieds et les genoux joints puis posez le front sur le sol devant et ramenez les bras le long du corps, écoutez votre respiration.

Une séance de yoga en pratique

Les séances peuvent être très différentes d’un type de yoga à l’autre. Pour les yogas dynamiques, on échauffe en début de cours la totalité du corps en mettant l’accent sur le groupe musculaire que le professeur a choisi de travailler plus particulièrement. Une fois échauffé, on avance dans l’intensité de la pratique avec l’enchaînement de postures debout et de postures d’équilibre. La dernière partie du cours vise à ralentir le rythme cardiaque pour qu’il revienne à la normale, on privilégie alors les étirements dans des postures assises et allongées. On clôture la séance avec la posture du mort ou « shavasana » qui consiste à s’allonger sur le dos et à relâcher tous les muscles du corps.

Quel matériel pour suivre un cours de yoga ?

La pratique du yoga ne demande pas beaucoup de matériel juste un tapis pour plus de confort, dans certains styles de yoga notamment l’Iyengar on peut se servir de « bolster » qui sont de gros cousins sur lesquels on peut reposer une partie du corps.

Vélo d’appartement : en quoi consiste le spinning ?